Douleurs lombaires et pelletage : Prenez soin de votre dos pendant l’hiver

Douleurs lombaires et pelletage : Prenez soin de votre dos pendant l’hiver

L’hiver apporte avec lui son lot de beautés, mais aussi quelques défis, surtout lorsqu’on vit au Québec! Le pelletage est une tâche inévitable, mais malheureusement, il peut également être la cause de douleurs lombaires si nous ne prenons pas les précautions nécessaires. Dans cet article, nous explorerons les raisons pour lesquelles le pelletage peut causer des douleurs dans le bas du dos et discuterons des moyens de prévenir ces inconforts, et de comment faire pour régler le problème s’ il est déjà trop tard…

Les causes des douleurs lombaires liées au pelletage :

 

Sollicitation musculaire intense :

  • Le pelletage de la neige nécessite un effort physique considérable, mettant à l’épreuve les muscles du dos, des jambes et des épaules. Lorsque nous utilisons une mauvaise technique ou que nous négligeons notre posture, cela peut entraîner un travail assez important dans la région lombaire. Si nos muscles ne sont pas assez résistants, étant donné que nous n’avons pas pelleté depuis environ 8 mois, il est possible de s’irriter ou se blesser. 

Basse température et raideur musculaire :

  • Les températures froides peuvent contribuer à la raideur musculaire, rendant les muscles plus susceptibles aux blessures. Le froid peut également restreindre la circulation sanguine, compromettant ainsi la flexibilité des muscles du bas du dos.

Posture inadéquate :

  • Une nouvelle posture inhabituelle pendant le pelletage est une des causes les plus probables des douleurs lombaires lors de ses activités. Se pencher en avant de manière excessive et répétée peut être très irritant si notre corps n’est pas habitué, surtout que la neige peut être très lourde par moment. Plier la colonne vertébrale de manière incorrecte et négliger le positionnement des pieds peuvent tous contribuer à l’apparition de nouvelles douleurs.

Prévention des douleurs lombaires lors du pelletage :

 

Échauffement avant l’effort :

  • Avant de vous lancer dans le pelletage, prenez le temps de vous échauffer. Des étirements légers et des mouvements articulaires peuvent aider à augmenter la flexibilité musculaire, réduire la raideur et préparer votre corps à l’effort physique à venir. Cela n’a pas besoin d’être trop long, dépendant de l’intensité du pelletage en vue, 5 à 10 minutes peuvent suffire amplement.

Utilisation d’une bonne technique de pelletage :

  • Adoptez une posture correcte en gardant les pieds écartés à la largeur des épaules, en pliant les genoux et en soulevant la neige avec les jambes plutôt qu’avec le dos. Utilisez une pelle ergonomique pour vous aider avec votre position. Le dos a le droit de bouger et forcer un peu, mais les jambes sont souvent bien plus efficaces et fortes pour soulever des charges.  

S’accorder des pauses régulières :

  • Il est crucial de ne pas surmener votre corps. Faites des pauses régulières pour vous reposer, vous étirer et permettre à vos muscles de récupérer. Cela réduit la fatigue musculaire et diminue le risque de blessures. Dites-vous que si vous vous entrainiez avec des charges lourdes, vous feriez des séries avec pauses pour vous donner le temps de récupérer. Faites la même chose!

Port de vêtements adaptés au froid :

  • Habillez-vous adéquatement pour vous protéger du froid. Des vêtements chauds aident à maintenir la température corporelle, prévenant ainsi la raideur musculaire due aux basses températures.

Renforcement musculaire :

  • Un programme d’exercices visant à renforcer les muscles du dos, des jambes et des bras aide à améliorer la stabilité et à réduire le risque de blessures. Si vous n’êtes pas certain par où commencer, consultez un professionnel de la santé comme un physiothérapeute pour des exercices adaptés à votre condition physique.

Éviter les mouvements répétitifs :

  • Variez vos mouvements autant que possible pour éviter de surcharger une partie spécifique de votre corps. Alternez les côtés sur lesquels vous lancez la neige et évitez de maintenir la même position pendant de longues périodes.

Conseils supplémentaires :

Consulter un professionnel de la santé :

  • Si vous ressentez subitement ou régulièrement des douleurs lombaires après le pelletage, il est important de consulter un professionnel de la santé. Le physiothérapeute peut évaluer votre condition et vous fournir des conseils personnalisés. Si vous avez une nouvelle douleur, il vous aidera à cibler votre problème et à le régler le plus vite possible et vous aidera à éviter les récidives. Si vous avez toujours les mêmes douleurs chaque année et que vous «endurez» en vous disant c’est normal ça va passer, dites-vous que si ça revient chaque hiver, ce n’est pas normal et il y a définitivement quelque chose qui pourrait vous aider. 

Utiliser des outils ergonomiques :

  • Investissez dans des outils de pelletage ergonomiques conçus pour réduire la tension sur votre dos. Des pelles légères avec des poignées ergonomiques peuvent faire une grande différence. 

Conclusion :

Le pelletage de la neige est une réalité hivernale incontournable au Québec, mais cela ne devrait pas se faire au détriment de votre santé, en particulier de votre dos. En adoptant des pratiques de pelletage prudentes, en prenant soin de votre posture et en restant attentif aux signaux de votre corps, vous pouvez minimiser le risque de douleurs lombaires associées à cette activité. N’oubliez pas que la prévention est la clé, et prendre soin de votre dos pendant l’hiver contribuera à maintenir votre bien-être général. Si vous vous reconnaissez dans cet article et que vous avez besoin d’aide, prenez rendez-vous avec nous au lien suivant ! 

https://physiotherapiestlouis.clinicmaster.com/landing?clinicId=1127&lang=fr-CA&_gl=1*1236h2*_gcl_au*MzAwOTkzNDIxLjE2OTkzNzkwMTA.*_ga*ODg3NzM4NDg1LjE2OTkzNzkwMTI.*_ga_G0PV6ETER2*MTcwMTMwMzMzMy43LjEuMTcwMTMwNDM1Ny40Ni4wLjA.